Society of African Journal Editors

Algerian Journal of Arid Environment

ROOT ARCHITECTURE OF ARGAN TREE IN TOUIREF BOU AAM LOCALITY (TINDOUF, ALGERIA)

Authors: ACI Louiza, SMAIL SAADOUN Noria, SAIDI Fairou

Journal: Algerian Journal of Arid Environment

.- Dans les régions désertiques, le développement du système racinaire et son orientation sont étroitement liés à la composition physico-chimique, mais également à la géomorphologie de son substrat. L’absorption d’eau représente un challenge vital pour l’espèce végétale. L’arganier est un exemple fort d’adaptation aux conditions d’aridité. L’étude concerne la région de Tindouf (Algérie), là où l’arganier subsiste dans son aire la plus méridionale et la plus orientale. C’est dans le but de déterminer l’architecture racinaire de cette espèce que les racines de douze individus, choisis au hasard à Touiref Bou Aam, ont été mises à nu. Des mesures biométriques ont été faites sur les racines observées et des échantillons de sol ont été prélevés pour des évaluations physico-chimiques. La géomorphologie a été un support afin de mieux comprendre la situation écologique de cette espèce. Tous les arbres échantillonnés sont en bordure de l’oued et non au centre. Les résultats obtenus ont classé les individus étudiés en deux groupes distincts séparés en fonction des corrélations présentes. Un premier groupe aux nombreuses racines profondes, peu ramifiées, évoluant sur un sol à prédominance de sables et de limons grossiers a été observé sur l’ACP réalisée. Ce groupe est plus centré sur l’ancrage de l’arbre. En revanche, le second groupe renferme des sujets à racines superficielles épaisses, très ramifiées et quelques racines profondes, avec une prédominance de sables et de limons fins et une capacité de rétention importante. Une première représentation de la répartition spatiale racinaire a été réalisée. Elle permet de mieux comprendre le comportement racinaire de l’arganier face à l’aridité extrême de son milieu